• > partageons l’information
  • > découvrez les rebonds de l’actualité
  • > partageons l’information

  • > découvrez les rebonds de l’actualité

Actualités

Tous, nous voulons 2025 !

Interview de Jean - Christophe Fromantin

Président d’EXPOFRANCE 2025. 

Le 25 mai 2016

 

Document Store fait partie du Club PME pour porter à vos côtés la candidature de la France à l’Exposition Universelle de 2025.
Quel sens ce modeste soutien prend-il à vos yeux ?

 

Jean - Christophe Fromantin : S’agissant d’accueillir l’ensemble de tous les pays du monde pour partager le progrès - et cela dans tous les dimensions économiques, scientifiques, culturelles, technologiques et bien entendu sociales -, le monde de l’entreprise aura de fait une place de choix dans l’édifice général. Il est donc très important que de nombreuses entreprises, de toutes tailles et de tous secteurs d’activité, se rallient au projet. L’ensemble de ces entreprises partenaires constitue pour nous un vivier. Ce sont elles qui, demain, aux côtés des collectivités locales et des organisations de toute nature présentes sur le territoire, pourront avoir un rôle concret en tant qu’acteurs de l’organisation.

« L’accueil,
la mobilisation et l’engouement
d’un pays tout entier. »

 

Ces entreprises participent aussi à la démultiplication de l’information, ce qui est très important. Il ne faut pas oublier qu’une Exposition Universelle, cela dure 6 mois. Sa réussite tient de l’accueil, de la mobilisation et de l’engouement d’un pays tout entier. On ne peut envisager d’accueillir sur nos territoires 50 ou 60 millions de visiteurs sans que toute la population ne soit concernée et ait envie de participer. Les entreprises seront ici des porteuses d’envie autant que des acteurs de la réussite.

 

Vous portez un projet particulièrement vaste et passionnant.
Quelques mots clés pour résumer les enjeux de la réussite ?

 

JCF : Je dirais l’AUDACE avant tout, car c’est la vocation même d’une Exposition Universelle que d’être un marqueur de l’innovation à un temps T. C’est la MOBILISATION, parce qu’il s’agit d’un événement fondamentalement grand public et fondé sur l’envie partagée d’accueillir. Ensuite, ce sont les TERRITOIRES : non seulement l’ensemble de la France sera concernée et mobilisée, mais l’enjeu est aussi que chaque pays soit bien représenté et mis en lumière, avec ses spécificités propres, qu’elles soient géographiques, culturelles, économiques et sociales. Enfin, bien sûr, l’alliance gagnante de la RIGUEUR et de l’ENTOUSIASME collectif partagé...  et à partager !
Le pays qui accueillera l’Exposition Universelle 2025 sera celui qui aura su le mieux réunir tous ces ingrédients fondamentaux.

 

En mai, c’est à l’Assemblée nationale qu’ExpoFrance 2025 a dévoilé, en avant-première, son "Village global". Que retenir de ce concept global ?

 

JCF : Notre projet français s’inscrit pleinement dans l’esprit initial des Expositions Universelles du XIXème siècle. Pour autant, nous avons veillé à totalement nous affranchir des codes et réflexes du passé issus de la révolution industrielle.

 

« Le Village Global,
la connexion des contributions
du monde entier »

 

Nous sommes dans un monde d’innovations et de connexion. Ce « Village global », prévu sur un site francilien, sera la pièce maîtresse de l’exposition. Il entend préfigurer l’avenir et entraîner la France dans une nouvelle ère de progrès, de rayonnement et d’audace aux yeux du monde. Il est la traduction moderne et vivante des encyclopédies : la connexion des contributions du monde entier, pour donner de la connaissance, du souffle et de nouvelles perspectives de développement à tous les Hommes. Avec une vocation très pédagogique, le but est de proposer une expérience unique au visiteur. 

 

 

Concrètement, qui va voter, qui va décider au final du pays d’accueil ?

 

JCF : Les pays eux-mêmes. Une Exposition Universelle, c’est fait pour les Hommes et les peuples de partout dans le monde. Ce sont donc les Etats qui seront amenés à voter et décider, et cela par la voix diplomatique. Concrètement, des ambassadeurs désignés par chaque pays se prononceront au regard de l’ensemble des projets nationaux en lice. Par analogie, c’est un scrutin.

 

Vous connaissez vos challengers ?! Quand les candidatures vont-elles s’officialiser ?

 

JCF : Je sais qu’il y a le Japon et le Canada... mais, très franchement, nous nous centrons sur la qualité de notre propre projet !

En termes de calendrier, nous sommes dans la dernière ligne droite, puisque les candidatures peuvent s’officialiser entre 6 et 9 ans avant 2025, soit dès cette année. Mais rappelons que, pour entériner définitivement notre candidature française, c’est au final  le Président lui-même qui a « la plume » ! Affaire à suivre.

Propos recueillis par
Emmanuel de Chevigny

edechevigny@verbahuit.com

 

En Savoir plus